Japon : la nouvelle provocation de la Corée du Nord

Il y a peu de temps, la Corée du Nord a pour la énième fois tiré un missile balistique. Cela pourrait paraitre banal, puisqu’il y en a eu onze depuis le début de l’année et quatre-vingt quasiment depuis le début du règne de Kim Jong-un, l’actuel jeune dictateur qui est arrivé au pouvoir fin 2011 suite à la mort de son père. Mais pourquoi alors ce missile est-il extrêmement important et différent ? Et bien c’est parce que pour la première fois, le régime de Pyongyang prouve qu’il peut faire voler avec succès un missile intercontinental balistique. C’est-à-dire un missile qui, selon la classification, est capable de voler et de porter une charge avec précision sur plus de 5500 kilomètres. Il s’agit d’un progrès technologique remarquable pour la dictature nord-coréenne. Ce tir représente donc une réelle provocation de la Corée du Nord envers le Japon puisqu’il a survolé le pays nippon, faisant même sonner les alarmes dans tout le pays.

Une provocation à l’encontre du Japon

Depuis des années la Corée du nord était capable de tirer des missiles de portée courte ou de portée moyenne, mais maintenant la force de frappe est d’autant plus importante. Ce sont même des villes ou des bases appartenant aux États-Unis que la Corée peut maintenant atteindre. Le Japon est lui aussi en première ligne dans la puissance de frappe que possède donc maintenant le pays dirigé d’une main de fer par Kim Jong-un. Déjà, le fait de survoler de si proche le Japon est subi comme une provocation terrible par le pays lui-même. C’est Shinzo Abe qui dénonce violement ce dernier tir de missile et qui hausse le ton envers le régime de Pyongyang. La communauté internationale réagit rapidement en donnant une réunion avec pour objet la stratégie à adopter afin de garantir la sécurité à l’échelle mondiale. Le changement est grand puisque la Corée du Nord maitrise le tir de missile intercontinental balistique. Tous les équilibres de la région sont changés car ce que se dit la Corée dorénavant, c’est que maintenant qu’elle sait se servir de cette technologie, les forces de la communauté internationale vont hésiter à utiliser la force militaire face à elle, ou d’autres initiatives un peu brutales. En effet, le danger de potentielles représailles existe à partir de ce mois d’août 2017. Cette provocation change l’équilibre de la paix mondiale.

coree-du-nord-japon

La réaction du Japon et de la communauté internationale

Pyongyang a ce soir l’impression d’avoir atteint une force de dissuasion ultime. C’était leur volonté depuis des années et des années et c’est enfin chose faite. Les réactions des grandes capitales et des pays de la communauté internationale sont unanimes et sont outrées. Shinzo Abe semble plus que mobilisé pour faire face à cette provocation et hausse lui aussi le ton. Il est suivi par le président américain qui n’hésitera pas à sortir les muscles. On ne voit donc pas très bien comment cela va pouvoir s’apaiser sans qu’on entre dans un conflit mondial.