Rugby à 13 : j’adore faire des paris

Ce sport tient la deuxième place en termes de popularité en Hexagone. Ce qui fait que de plus en plus de parieurs misent sur le rugby à 13 sur les bookmakers. Bien qu’il se joue à plusieurs comme le foot, il présente des particularités qui le différencie du ballon rond. Il importe ainsi de connaître ses spécificités et les principes du jeu avant de parier sur ce sport. Outre l’étude des statistiques, son feeling personnel et ses convictions peuvent aussi aider au placement de paris. Le live betting permet également d’optimiser son pari car lors du visionnage en direct du match, on peut sentir la motivation et le dynamisme de chaque équipe. Parmi les compétitions sur lesquelles on peut pronostiquer, citons le Tournoi de 6 Nations, le Rugby Championship, le Champion’s cup, le top 14…

Quelques astuces sur le rugby à 13

A la différence du foot où les cotes sont assez raisonnables pour les paris 1N2, le rugby à 13 comme à 15 présente de cote du Nul haute. Certaines rencontres proposent des cotes allant de 10 à 20. Ce qui promet des gains intéressants, toutefois, la probabilité d’un match nul en rugby n’est pas très courant. Les points montent vite avec les pénalités surtout dans le rugby à 15. Et au fur et à mesure qu’ils grimpent, il est presque impossible d’en venir à une égalité de points parfaite. parier-rugby-13-match-lesentimentdelachair-lefilm.comMais dans des rencontres à 13, le cas d’un match nul pourrait quand même survenir de temps en temps. Si on connaît le principe de cette variante de match, le pari sur le résultat nul pourrait ainsi grossir son portefeuille. En outre, il faut tenir compte d’un élément important en faisant ses pronostics : il s’agit du match à domicile. L’équipe qui joue à domicile, encouragée par ses familles et ses amis dans les tribunes dispose d’un avantage conséquent comparée à celle qui doit se déplacer. Les bookmakers prennent également en considération cet aspect du match dans le calcul de cotes. Même si cela n’a pas un effet important sur la cote. On peut ainsi en tirer avantage pour faire de valuebets pertinents.

Si on fait un livebetting, on peut également profiter de caprice de la météo. Les cotes du bookmaker sont conçues à partir des données diverses, telles que le parcours des deux équipes, leur niveau et leur classement, la composition de joueurs etc. mais en règle générale, ils sous-estiment la météo. Or, s’il se met à pleuvoir pendant un match, cela pourrait changer son déroulement, surtout si une équipe dispute le jeu loin de ses terres. Aussi, un ballon mouillé n’offre pas de résultats surprenants. Les bookmakers ont ainsi tendance à suspendre les cotations avec le mauvais temps, mais après ce passage, il faut rapidement faire sa mise dès la reprise de cotations.

L’importance de son ressenti

Outre l’étude de la physionomie et du déroulement du match pour les paris simples comme lu sur ce site, il importe également de se fier à son instinct lors d’un pari en live. En effet, les statistiques peuvent ne pas être d’un grand secours dans un livebetting. Car on peut regarder en direct quelle équipe occupe le plus de territoire, comment est l’état physique et moral des joueurs etc. En pariant sur ses convictions, on pourrait obtenir un gain intéressant.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *